Lyon Capitale

Biennale de la danse 2018 : du hip-hop qui frappe fort !

Conçu par Dominique Hervieu pour la triennale Yokohama 2018, dont elle était directrice artistique, Triple Bill #1 est composé de deux créations, celles de Jann Gallois et de Kader Attou pour cinq danseurs japonais, et de la compagnie Tokyo Gegegay, en France pour la première fois. Un programme enthousiasmant !
Ce programme résume à lui tout seul le sens de la Biennale. Triple Bill #1 réunit trois chorégraphes et trois univers différents. Le Japon, un archipel inconnu sur lequel des milliers de jeunes pratiquent le hip-hop, essentiellement des battles. Une audition avec des centaines de candidats qui aboutit à la sélection de cinq danseurs pratiquant la breakdance (danse acrobatique et figures au sol), ignorant totalement ce qu’est l’écriture d’un spectacle et tout le travail nécessaire pour y parvenir. Une compagnie qui fait un tabac, les Tokyo Gegegay avec 20 millions de vues sur YouTube et que l’on n’imaginait pas exister dans ce pays que nous entrevoyions policé. Deux chorégraphes, Kader Attou et Jann Gallois, qui ont transformé des jeunes danseurs japonais de rue en magnifiques interprètes. Le résultat ? Trois propositions qui témoignent d’une créativité hors frontières et que la Biennale a soutenues pour qu’elles existent et qu’elles viennent jusqu’à nous. On en redemande !